Les "Échos d'Air de France et de Bouzaréah" (archives 2003)
Dernière mise à jour le 13 avril 2008
Vers Echos d'Air de France 2004
Retour vers Sommaire
  - Les "Échos d'Air de France" n° 6 du 21 décembre 2003
- Les "Échos d'Air de France" n° 5 du 19 octobre 2003
- Les "Échos d'Air de France" n° 4 du 29 juin 2003
- Les "Échos d'Air de France" n° 3 du 11 mai 2003
- Les "Échos d'Air de France" n° 2 du 25 mars 2003
- Les "Échos d'Air de France" n° 1
 


"L'Écho d'Air-de France" n°6 spécial du 21 Décembre 2003.

Bonjour à toutes et à tous, Aérofranciennes et Aérofranciens, après quelques semaines de silence dus à de sérieux problèmes de santé qui ne sont pas encore complètement résolus.
Et merci à toutes celles et tous ceux qui m'ont adressé des messages de soutien, de réconfort et d'amitié, et auxquels je ne pourrai répondre individuellement et personnellement.
De ce fait, peu de nouveautés depuis octobre, quelques nouveaux anciens d'Air de France qui se sont fait connaître et qui, comme Guy "Matou" Olivès ont tenté de nous faire parvenir de nouvelles photos de classe qui n'ont pu être placées sur le site pour des problèmes de format : pour que nous puissions aisément les placer, il faudrait que ces documents soient au format JPEG avec une taille maximale d'environ 300 à 500 Ko et nous soient envoyés en pièces jointes à vos e-mails. Merci donc par avance de ne pas les inclures dans des documents Word ou autres.
Pas de nouvelle de l'enigme que nous pose la carte postale représentant le quartier Air de France que Bernard Venis le Webmaster du site a eu la chance de trouver. Alors, la perspicacité des anciens Aérofranciens va t'elle enfin nous permettre de situer cette vue ?
C'est tout pour ce bref sixième numéro, spécial Fêtes de Fin d'Année qui me permet d'adresser à toutes et tous mes Meilleurs Vœux de Bonne et Heureuse Année 2004, avec des souhaits plus particuliers de Paix et de Bonne Santé.
Amitiés Aérofranciennes
Francis

=====================================================================

"L'Écho d'Air-de France" n°5 du 19 Octobre 2003.

Bonjour à toutes et à tous, Aérofranciennes et Aérofranciens, après un peu plus de 3 mois de silence pour cause de vacances et de canicule…
Peu de nouveautés depuis fin juin, quelques nouveaux anciens d'Air de France qui se sont fait connaître et en particulier Jacqueline SAURIER, épouse CAZANAVE, sœur de mon regretté condisciple Gérald, nous a fait parvenir 2 nouvelles photos de classe : 1951-1952 (classe de Monsieur LEO ?) et 1953-1954 (classe de Monsieur TRAMA). En outre elle a permis de corriger une erreur de date pour la classe de Monsieur DETREZ en 1952-53 et elle a identifié pratiquement tous les élèves qui figurent sur cette photo : ces noms seront inscrits sur cette page du site, dès que possible
Bernard Venis le Webmaster du site a eu la chance de trouver une carte postale représentant le quartier Air de France (la seule qui ait jamais été éditée ?).
A vrai dire je suis incapable de situer cette vue, mais j'espère que la perspicacité des anciens Aérofranciens nous permettra de résoudre cette énigme. Alors, à vos loupes et à vos souvenirs…
C'est tout pour ce bref cinquième numéro. Je compte toujours sur les apports de chacun d'entre vous pour enrichir ce site car de mon côté la source commence à se tarir.
Amitiés Aérofranciennes
Francis

=====================================================================

"L'Écho d'Air-de France" n°4 du 29 juin 2003.

Bonjour à toutes et à tous, Aérofranciennes et Aérofranciens
Juste avant les vacances, voici le numéro 4, de l'Echo d'Air de France.
1. Depuis le dernier numéro nous avons eu à déplorer le terrible tremblement de terre qui a frappé plus spécialement l'est d'Alger, vers Boumerdès (ex Rocher-Noir) et Thénia (ex Ménerville). J'ai pu recevoir, de certains des membres de notre petite communauté, des nouvelles qui, Dieu merci, sont rassurantes.
Personnellement j'ai d'autant plus été touché par ce drame que mon grand-père maternel Joachim Ferrer était né dans cette région, très précisément à Courbet qui s'appelait alors Zemmouri (comme maintenant) et qui était un hameau dépendant de Félix-Faure (appelé à l'époque Blad-Guitoun et qui maintenant porte le nom de Si-Abdallah)
2. Allez visiter les pages du site à l'adresse http://perso.wanadoo.fr/bernard.venis/ (url de la page "Air de France" : http://perso.wanadoo.fr/bernard.venis/Alger/airdefrance/airdefrance.htm ) ou à l'adresse http://alger-roi.net. Vous y trouverez peu de nouveautés mais huit nouveaux noms d'anciens habitants d'Air de France ou d'anciens élèves avec quelques souvenirs insérés dans la page commentaires.
Il semble que l'appel pour essayer d'inviter les anciens que vous voyez encore ou avec lesquels vous correspondez, à se joindre à nous, à vous, a été efficace et que le bouche à oreille (ou le "téléphone arabe") a commencé donner des résultats.
Des relations personnelles ont pu se rétablir après des années de séparation (n'est ce pas Leïla et Michelle, Nouchette et Guy -Georges, Jean-Claude et Matou ?). Il faut espérer que ce mouvement va s'amplifier : je suis certain que, de part et d'autre de la Méditerranée, certains d'entre nous connaissent sûrement l'adresse d'un(e) ou deux ancien(ne)s qui seraient peut-être heureux de nous rejoindre et de renouer des liens distendus par les années, par la dispersion dans le monde, et par le vent de l'Histoire.
Certains émettent même le vœu que nous nous retrouvions tous dans un lieu qui resterait à définir (l'école d'Air de France ?). Mais cette idée, pour séduisante qu'elle soit, paraît pour le moment difficile à réaliser vu la dispersion géographique (certains sont aux Canada !), les problèmes d'emploi du temps et de financement de ce rassemblement. Mais c'est une idée qu'il ne faut pas enterrer, et si certains ont des suggestions réalistes pour l'organiser…
3. Jean-Claude Sadok, qui a fréquenté non pas l'école mixte d'application d'Air de France mais l'école primaire rattachée à l'Ecole Normale a souhaité qu'il n'y ait pas de discrimination entre ces deux écoles séparées de moins d'un kilomètre, mais situées de part et d'autre de la route séparant Air de France de Bouzaréah. Nous avons d'autant plus volontiers souscrit à sa demande légitime que, comme il le soulignait, beaucoup d'élèves habitant Air de France étaient scolarisés à cette école primaire. Cela va peut-être permettre de retrouver d'autres anciens…
4. Concernant les noms des rues d'Air de France et de leurs localisations deux nouvelles rues identifiées : la rue d'Auvergne (merci aux sœurs Oussedik) et la rue du Dauphiné (la route de Béni-Messous ou de la Tourelle, merci à Jean-Claude Sadok
5. Zohra Derouiche a retrouvé et a pu rentrer en contact avec Monsieur Jean Chillaud, son ancien maître à l'école d'Air-de-France. Agé maintenant de 86 ans, il réside vers Castres dans le Tarn. Si certains de ses anciens élèves souhaitent avoir plus de renseignements pour éventuellement essayer de le contacter, le plus simple serait d'envoyer à Zohra (si elle en est d'accord) un e-mail à l'adresse zderouiche@hotmail.com.
6. Pour ceux qui souhaiteraient découvrir des vues anciennes ou plus récentes des environs d'Air-de-France (Bouzaréah, bien entendu mais aussi El-Biar, Châteauneuf, Ben-Aknoun et Dély-Ibrahim), avec des commentaires extraits d'anciens ouvrages du siècle dernier (Guide Bleus entre autres), j'ai commencé une ébauche de site personnel que vous pouvez atteindre à l'adresse http://airdefrance.chez.tiscali.fr, sur lequel j'ai placé les cartes postales de ma collection. Soyez indulgent si ça ne fonctionne pas toujours parfaitement, je débute !
7. C'est tout pour ce quatrième numéro. A quand le cinquième? Pas avant la mi-septembre car, tant Bernard Venis, le Webmaster, que moi-même allons délaisser le site pendant quelque temps pour profiter de vacances (bien méritées ?)
87. Pendant cette période, rien ne vous empêche de penser à enrichir le site par des textes de souvenirs que vous pourriez écrire ou par des documents retrouvés que vous pourriez vouloir faire partager.
Leïla Oussedik s'est récemment rendue à l'école d'application d'Air de France qui, comme elle nous l'a écrit, n'a pas changée : "Les pupitres sont toujours les mêmes, le tableau aussi et à la même place !!!! Sous le préau d'entrée, deux nouvelles classes ont été construites" (il me semble que ces 5ème et 6ème classes avaient été déjà construites avant 1962…). Leïla nous a promis de nous faire parvenir les photos qu'elle y a prises à cette occasion et qui pourront être mises sur le site, avec son accord. En votre nom je l'en remercie par avance.
Maintenant il ne me reste plus qu'à souhaiter à tous de passer de bonnes vacances et à bientôt, en septembre.
Amitiés Aérofranciennes
Francis

=====================================================================

"L'Écho d'Air-de France" n°3 du 11 mai 2003.

Re Bonjour à toutes et à tous,
Voici le numéro 3, de l'Echo d'Air de France avec quelques rares nouveautés.
1. Comme d'habitude je vous engage à aller faire un nouveau tour sur la liste des anciens habitants d'Air de France (ce n'est pas réservé aux seuls anciens élèves) qui s'est encore enrichie de quelques nouveaux noms. Mais ça semble s'essoufler ! Aurions nous déjà fait le plein ?
2. Les soeurs Ruas (aidées de leur maman) et Guy-Goerges Odin nous ont adressé des petits textes de souvenirs que vous trouverez dans le onzième chapitre
3. A part celà, pas de nouveaux documents ou de nouveaux textes...
4. A la question de savoir comment s'appelaient (ou comment pourraient s'appeler) les habitants d'Air de France une majorité "écrasante" d'entre vous se prononcent pour Aérofranciens, même si comme le souligne Guy-Georges Odin nous nous considérions comme des "Algérois, habitant la banlieue" (mais pas des banlieusards !). Pourquoi n'aurions nous pas une appellation spécifique alors que d'autres quartiers ou banlieues d'Alger en bénéficiaient (les "Redoutables" de La Redoute, les "Hydratés" d'Hydra, les "Bouzaréens", les "Hussein-Déeens" et autres "Maison-Carréens")
5. Je vous rappelle ma demande concernant les noms des rues d'Air de France et de leurs localisations et pour laquelle je n'ai encore aucun retour.
Qui se souvient de la localisation et des noms des rues ? Pour le moment sont identifiées (et pour certaines localisées) les rues :
- du Bourbonnais, du Berry, de Béarn, de Bourgogne et de Bretagne, dans le quartier "B" (lotissement Bachelier), - de Valois, du Velay et du Vivarais dans le quartier "V" (près de l'école), - du Languedoc et du Loiret dans le quartier "L" (lotissement Lafumée). Et vous, avez vous en mémoire d'autres noms de nos rues ?
C'est tout pour ce troisième numéro. A quand le quatrième ? Peut-être avant l'été ou dès qu'il y aura de nouveaux documents, de nouveaux textes ou de nouveaux "retrouvés"...
Il ne tient qu'à vous que ces pages continuent à s'étoffer par vos apports.
Et puis, essayez d'inviter les anciens que vous voyez encore ou avec lesquels vous correspondez, de se joindre à nous, à vous...
Amitiés Aérofranciennes et à bientôt
Francis

=====================================================================

"L'Écho d'Air-de France" n°2 du 25 mars 2003.

Re Bonjour à toutes et à tous,
Après la première tentative de gazette que je vous ai adressé pour essayer de vous tenir régulièrement informés des nouveautés et des ajouts qui pourront être mis sur les pages Air-de-France du site, voici un nouveau numéro (le 2, c'est logique) avec quelques nouveautés.
1. Comme d'habitude je vous engage à aller faire un nouveau tour sur la liste des anciens habitants d'Air de France (ce n'est pas réservé aux seuls anciens élèves) qui s'est enrichie d'un ou deux nouveaux noms.
2. Mon copain Bernard Venis, le webmaster (en français, l'administrateur) du site qui accueille nos pages Air de France a fait "une découverte émouvante" en ayant la curiosité de regarder le verso d'une carte postale qu'il a achetée dans une bourse de collectionneurs. Il nous en a fait généreusement don et je vous invite à découvrir cette page.
3. Jacques-Henri Jayez et Nourredine nous ont adressé un petit texte de souvenirs que vous trouverez dans un nouveau et onzième chapitre
4. La question reste toujours posée de savoir comment s'appelaient les habitants d'Air de France ! Alors, Air de Français, ou Françaériens, ou Aérofrançais ou Aérofranciens ? ou ? ? ? ?
Le seul retour que j'ai eu pour le moment est en faveur d'Aérofranciens... Et vous, quel est votre opinion ?
5. Et, à propos de questions, nous avons ouvert une nouvelle rubrique où vous pourrez poser les questions que vous voudrez sur Air de France et les environs et essayer d'apporter des réponses à celles que les uns ou les autres poseront. J'ai moi-même déjà posé deux questions, l'une en vue d'identifier le lieu représenté sur une carte postale, l'autre pour tenter de situer la cité Fougeraux ou Fougeroux ou Faugeraux ou Faugeroux...
Alors à vos mémoires...
6. A propos de mémoire, qui se souvient des noms des rues d'Air de France et de leurs localisations ?
J'ai le souvenir des rues (et j'arrive encore à localiser certaines que j'ai indiquées en gras) : du Bourbonnais, du Berry, de Béarn, de Bourgogne et de Bretagne, dans le quartier "B" (lotissement Bachelier), de Valois, du Velay et du Vivarais dans le quartier "V" (près de l'école), du Languedoc et du Loiret dans le quartier "L" (lotissement Lafumée). Et vous, avez vous en mémoire d'autres noms de nos rues
C'est tout pour ce deuxième numéro. A quand le troisième ? On dit "jamais deux sans trois"... Alors...
Il ne tient qu'à vous que ces pages continuent à s'étoffer par vos apports.
Et puis, essayez d'inviter les anciens que vous voyez encore ou avec lesquels vous correspondez, de se joindre à nous, à vous...
Amitiés Aérofranciennes....ou ... (à vous de choisir)
Francis

=====================================================================

"L'Écho d'Air-de France" n°1

Bonjour à toutes et à tous,
Ceci est la première tentative de gazette que je vais essayer de vous adresser pour vous tenir informés des nouveautés et des ajouts qui pourront être mis sur les pages Air-de-France du site.
Si cela vous convient et retient votre intérêt, ce premier numéro de "l'écho d'Air de France" sera suivi d'autres en fonction des ajouts sur le site.
1. Allez faire un tour sur la liste des anciens habitants d'Air de France (ce n'est pas réservé aux seuls anciens élèves) qui s'est enrichie de nouveaux noms et à déjà permis à certains de renouer des liens (n'est ce pas, Jacques-Henri Jayez, Renée-Claire Ruas et d'autres...?).
2. Grâce à Bertrand "Profburp", un ami internaute originaire de Tunisie, vous pouvez trouver maintenant sur le site l'annuaire téléphonique d'Air de France en 1959. Peut-être y trouverez vous des noms connus...
(Les envois vers Georges Lévy et Mohand Amokrane Dehar me reviennent car il semble y avoir des erreurs dans les adresses e-mail qu'ils ont transmises. Merci à l'une ou l'un d'entre vous qui pourrait les contacter pour qu'ils me communiquent leur adresse correcte)
3. Le même Bertrand m'a transmis une coupure de l'Écho d'Alger daté du 30 mai 1958, au sujet de la kermesse d'Air de France et cela m'a incité à ajouter un nouveau chapitre à notre saga "querelles de clocher : l'église inachevée et les kermesses".
4. Suzanne, dont le père, Monsieur Robert Leroy, a été instituteur de 1951 à 1957 à l'école mixte d'application d'Air de France, a reconnu sa sœur Mireille Leroy sur la photo de classe de 1952.
5. Jacques-Henri Jayez demande comment s'appelaient les habitants d'Air de France ! Qui le sait ? Peut-être Air de Français, ou Françaériens (comme on dit Franciliens pour les habitants d'Ile de France) ou Aérofrançais ou Aérofranciens (en référence aux Aquafortains, habitants de Fort de l'Eau) ? D'autres hypothèses ?
C'est tout pour aujourd'hui.
J'espère que ces pages vont continuer à s'enrichir par les apports de chacun.
Amitiés Aérofranciennes....
Francis