ETUDE HISTORIQUE SUR LA VILLE D'AUMALE
Dernière mise à jour : le 11 décembre 2004
Vers Plan Ville d'Aumale
Retour Sommaire
Vers Région d'Aumale
124 k. Aumale (hôt : Grossat, 25 ch. de 3 à 5 fr., repas 4 fr., pens. 12 fr. 50, gar. : Raveu. - Garage et location d'autos : Postarero, esplanade d'Isly) l'Auzia des Romains, le Sour-Rozlane (rempart des gazelles ou rempart de Rozlane, nom d'un personnage légendaire) des Arabes, petite ville de 3.700 hab., dont 1.300 europ., située à 880, au N. du Djebel Dira. - La comm. mixte d'Aumale a près de 45.000 hab. sur 178.000 hect.
Histoire. - Auzia fut, dans les deux premiers siècles de notre ère, occupée par une forte garnison romaine. Une ville importante s'y développa, ville qui eut rang de municipe puis de colonie. On a découvert sur son emplacement un grand nombre d'inscriptions latines ; celles que l'on n'a pas détruites se trouvent auj. au Musée, récemment installé dans un ancien bâtiment militaire ; mais il ne reste plus rien de la ville antique. - Les Turcs élevèrent, en ce point, un fort dans lequel ils entretinrent une garnison. Nous y établîmes, en 1846, un poste permanent, qui prit le nom d'Aumale, et fut le noyau du centre actuel, qui a gardé une certaine importance militaire (vastes casernes et hôpital).
Aumale n'est qu'une longue rue d'env. 1.000 m., coupée d'un jardin public. Rien de curieux n'y est à signaler. - Marché le dimanche. - La région qui s'étend en contre-bas et au N. d'Aumale (plateau des Arib) est fertile et propre aussi bien à la culture des céréales qu'à l'élevage ; les chevaux barbes du territoire d'Aumale sont justement réputés. (Les Guides Bleus "Algérie et Tunisie", 1916)

Ce document exceptionnel sur l'histoire, la géographie physique et économique d'Aumale, nous a été confié par Monsieur Jean-Michel Zomeno, originaire de cette petite ville de Kabylie. Rédigé en 1912 par J. Parrès, propriétaire à Aumale et passionné d'histoire, c'est un document émouvant, peut-être partial, fournissant une multitude de renseignements qu'on ne peut trouver dans les descriptions des Guides Bleus de cette époque.
Intéressante coïncidence, Joseph Parrès, l'auteur de cette monographie (que l'on peut trouver à la Bibliothèque Nationale de France) était le grand-père maternel d'André Spitéri, un ancien de notre estimé Lycée Bugeaud.

Vous trouverez dans cette monographie

Aller vers La partie historique :

Aller vers La Période Romaine
Aller vers La Période Barbare
Aller vers La Période Arabe
Aller vers La Période Française

Aller vers L'aperçu administratif

Aller vers La partie géographique :

Aller vers Géographie et Ressources Minières
Aller vers Climat et Hydrographie
Aller vers Population
Aller vers Flore et Faune
Aller vers
Agriculture
Aller vers
Communications, Commerce et Industrie

Aller vers Conclusion et Addendum

PRÉFACE

-----En présentant au public cette modeste étude sur la ville d'Aumale, son passé et son présent, je n'ai pas la prétention d'établir un document historique.

-----Habitant cette localité depuis mon enfance, je me suis passionné pour tous les souvenirs de l'antiquité qu'évoquaient les innombrables vestiges épars autour de moi et c'est leur étude qui m'a amené à écrire cet opuscule.

-----N'étant pas écrivain de profession, je sollicite l'indulgence du lecteur pour la forme et le fond de ce petit ouvrage qui n'a d'autre but, que de mettre en présence l'ancien Municipe romain de la florissante ville algérienne que nos soldats et nos colons ont faut surgir des ruines de son aînée.

Aumale, octobre 1912

J. PARRES,
Propriétaire, membre correspondant
du Ministère de l'instruction publique